L’armée des Huns de Robert Tison

L’armée des Huns

Aujourd’hui, je vous présente…les Huns!
Voici les cavaliers qui ont provoqué le glissement des Goths vers les frontières de l’empire romain d’Orient. Valens, très occupé avec les Perses sassanides, laisse entrer en Thrace une partie des guerriers avec leurs famille, ayant sans doute la volonté d’incorporer ces farouches guerriers au sein de ses armées, mais ça se passe mal et ça fini par la bataille d’Andrinople en 378 où la majorité des troupes de l’armée mobile de cette partie de l’empire est détruite. Les successeurs de Valens parviendront à détourner le péril Hun vers l’empire romain d’occident et Attila tracera un long sillon sanglant en Gaule avant d’être battu par Aétius en 451. Ce qui n’empêchera pas celui que désormais on appelle “le fléau de Dieu” d’attaquer l’Italie l’année suivante.
A To the Strongest!, l’armée est constituée d’abord de ses cavaliers légers, armés de l’arc et en partie classés vétérans. D’office, vous êtes obligés de prendre une dizaine d’unités de ce type, sinon à l’exception d’un camp, aucune troupe n’est obligatoire. Le gros avantage, c’est que Attila est classé “brillant”, mais il coûte cher. Vous pourrez ensuite choisir de la cavalerie lourde, des Huns, armé de la lance, avec une option pour l’arc (ce qui semble étrange), soit toute une série de peuples vassaux, les Ostrogoths, les Hérules, les Skires ou les Gépides. Vous pourrez également choisir de l’infanterie, sous forme de guerriers Burgondes, Francs, Gépides, Ruges, Thuringiens, mais aussi des archers légers ostrogoths ou les défenseurs de vos camps, les enfants, femmes et vieillards. En ce qui concerne le camp il pourra être fortifié avec les chariots (Irregular en fait).
C’est une armée logiquement très mobile, comptant principalement sur sa cavalerie légère pour désarçonner l’adversaire de par son mouvement et son tir, la cavalerie lourde étant présente pour contrer l’action de son homologue ennemie ou pour finir le travail. C’est une armée relativement fragile qui demande une grande maîtrise, Attila, s’il est correctement utilisé, pourra faire des miracles. Le camp sera idéalement fortifié et aura au moins une garnison de fantassins légers de façon à laisser les cavaliers libres de leurs actions.
Logiquement, vous bénéficierez de la reconnaissance et vous pourrez placer vos corps comme vous l’entendez. Bien entendu, avec une armée de cavalerie, il sera avantageux de placer le moins possible d’éléments de terrain “difficile”.
Et surtout, lors de la composition de vos corps, mixez cavalerie légère et cavalerie lourde sans quoi vous risquez de subir le même sort que moi!
Avec Laurent Droopy Bog, nous avons rejoué les Champs Catalauniques, je commandais les Huns et j’avais des corps de cavalerie légère, les nobles Huns se trouvant au centre sous le commandement direct d’Attila, et bien mon adversaire a mobilisé sa cavalerie lourde romaine et wisigothe, et profitant de mon manque de chance pendant les activations, les a lancé sans hésitation et rapidement sur mes cavaliers légers, provoquant leur esquive en dehors du champ de bataille, terminant ainsi très rapidement la bataille, faute de médaille en ce qui me concerne!😱
Sur les photos, vous ne verrez que la cavalerie légère car je n’ai toujours pas trouvé le temps de peindre des nobles Huns, et pourtant Pierre Dobson m’en a fourni (merci Pierre!), mais ils ne sont pas obligatoires et j’utilise des “Goths” pour figurer les vassaux et les alliés. Une fois encore nous avons une grande diversité de marques, Magister Militum, Touller, Essex, Khurasan,.. 😎

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

image_pdfimage_print
Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *